mécanique


mécanique

mécanique [ mekanik ] adj. et n. f.
• 1265 adj., du lat. imp. mecanicus, gr. mêkhanikos, de mêkhanê « machine »; n. f. XVIe, du lat. imp. mecanica
I Adj.
1Vx Arts mécaniques.
2(v. 1370) Qui est exécuté par un mécanisme; qui utilise des mécanismes, des machines (opposé à manuel). Transformer, fabriquer par des procédés mécaniques. Composition mécanique, en imprimerie. Tuile mécanique. Qui est mû par un mécanisme. Escalier mécanique. roulant. Piano mécanique. Spécialt (opposé à électrique) Jouets mécaniques, train mécanique. Montre mécanique (opposé à à quartz).
3Qui évoque le fonctionnement d'une machine (opposé à réfléchi, intelligent). Un geste mécanique. automatique, machinal, réflexe. « Une tâche habituelle, avec ses mouvements mécaniques, est très proche de la rêverie » (Chardonne).
4(1680; du II) Qui concerne le mouvement et ses propriétés; qui est l'objet de la mécanique. Lois mécaniques. Par ext. Fam. Ennuis mécaniques, de moteur. ⇒ 2. panne.
Qui consiste en mouvements, est produit par un mouvement. Énergie mécanique et énergie thermique (thermodynamique). Réactions mécaniques de la matière vivante. Pierre gravée par un moyen mécanique (opposé à chimique, électrique).
5Didact. Qui utilise les notions dont fait usage la mécanique. Explication, théorie mécanique de l'univers. mécanisme.
II N. f. (1559)
1Math. Science du mouvement et de l'équilibre des corps. Branches de la mécanique traditionnelle (anciennt mécanique rationnelle). cinématique, dynamique, statique. Mécanique céleste. astronomie. Mécanique des fluides. hydraulique .
Phys. Mécanique newtonienne : mécanique classique des corps rigides et des milieux qui peuvent être déformés. Mécanique relativiste, s'appliquant aux objets dont la vitesse est une fraction importante de celle de la lumière. Mécanique quantique, régissant le mouvement des corps dans les domaines atomique, moléculaire, corpusculaire. Mécanique ondulatoire.
2Science de la construction et du fonctionnement des machines.
3(1690) Une mécanique : assemblage de pièces, destiné à produire, transmettre, transformer un mouvement. ⇒ mécanisme. La mécanique d'une horloge, d'une montre. Absolt Cette voiture est une belle mécanique.
Par métaph. Une belle mécanique intellectuelle.
4Fam. (du corps humain) Une belle mécanique. Loc. Remonter la mécanique : rassembler toute son énergie.
(1947) Loc. fam. ROULER LES MÉCANIQUES, les épaules. Fig. Faire l'important. crâner (cf. La ramener). « les rouleurs de mécaniques à blousons de cuir et cran d'arrêt, jamais en reste d'un mauvais coup » (Y. Queffélec).

mécanique adjectif (latin mechanicus, du grec mêkhanikos, de mêkhanê, machine) Qui concerne le mouvement, la mécanique : Lois mécaniques. Qui est effectué, fabriqué à la machine : Tissage mécanique. Tapis mécanique. Qui relève du fonctionnement d'une machine, d'un mécanisme et, en particulier, du moteur d'un véhicule : Difficulté mécanique. Qui est mis en mouvement par un mécanisme : Escalier mécanique. Qui fonctionne grâce à un mécanisme simple sans le recours à l'électricité, par opposition à électrique : Rasoir mécanique. Qui est machinal, qui se fait sans l'aide de la réflexion ou de la volonté : Des gestes mécaniques. Matériaux Se dit de tout caractère d'un matériau susceptible de définir son comportement sous l'action de sollicitations données (notamment limite et module d'élasticité, contrainte et allongement de rupture). ● mécanique (expressions) adjectif (latin mechanicus, du grec mêkhanikos, de mêkhanê, machine) Assise mécanique, couche de cellules superficielles, dont la face externe, en se desséchant, se contracte et assure, par déchirure des tissus, l'ouverture des anthères, des étamines ou, chez certaines fougères, des sporanges. Division légère mécanique (D.L.M.), grande unité française de cavalerie de la campagne de 1939-1940, regroupant des formations totalement mécanisées ou motorisées. Abattage mécanique, procédé de dislocation des roches par une machine (machine à pics : mineur continu, rabot, haveuse ; ou à molettes : tunnelier, foreuse). Remblayage mécanique, procédé de remblayage dans lequel les matériaux sont acheminés et mis en place par des moyens mécaniques (chargeur transporteur, convoyeur à bande, etc.). Division mécanique des cristaux, opération par laquelle on sépare, par clivage le long d'un plan réticulaire, un cristal en deux parties. Maclage mécanique, transformation d'un cristal en une macle sous l'effet d'une contrainte mécanique. Meuble mécanique, meuble dont un mécanisme permet de faire varier la configuration. (Des fauteuils mécaniques ont existé dès le XVIe s. Le XVIIIe s. a créé de nombreux meubles à transformations, telle la table à la Tronchin.) ● mécanique (synonymes) adjectif (latin mechanicus, du grec mêkhanikos, de mêkhanê, machine) Qui est machinal, qui se fait sans l'aide de la...
Synonymes :
- irréfléchi
- réflexe
mécanique nom féminin (latin mechanica, du grec mêkhanikê) Combinaison d'organes propres à produire ou à transmettre des mouvements. Science ayant pour objet l'étude des forces et des mouvements. Étude des machines, de leur construction et de leur fonctionnement. Familier. Machine considérée du point de vue du fonctionnement de ses organes mécaniques : Cette voiture est une belle mécanique. Littéraire. Ensemble des moyens utilisés dans le fonctionnement d'une activité : La mécanique politique.mécanique (citations) nom féminin (latin mechanica, du grec mêkhanikê) Henri Bergson Paris 1859-Paris 1941 Les attitudes, gestes et mouvements du corps humain sont risibles dans l'exacte mesure où ce corps nous fait penser à une simple mécanique. Le Rire P.U.F.mécanique (expressions) nom féminin (latin mechanica, du grec mêkhanikê) Mécanique d'armure, système de commande des lames, dérivé de la mécanique Jacquard, destiné à la confection d'étoffes façonnées dont les effets ou dessins sont relativement petits. Mécanique céleste, branche de l'astronomie qui a pour objet l'étude du mouvement des astres sous l'action de la gravitation universelle. Mécanique quantique ou ondulatoire, autres noms de la théorie quantique. Mécanique rationnelle, mécanique considérée sous son aspect mathématique. Mécanique relativiste, nom de la mécanique construite à partir de la théorie de la relativité. Populaire. Rouler les (des) mécaniques, faire des effets d'épaules en marchant.

mécanique
adj. et n. f.
rI./r adj.
d1./d Relatif à la mécanique, à ses lois.
d2./d Exécuté par un mécanisme. Tissage mécanique.
|| Mû par un mécanisme. Escalier mécanique.
d3./d Qui agit uniquement d'après les lois du mouvement (et non chimiquement, électriquement).
d4./d Fig. Qui semble produit par une machine, sans intervention de l'intelligence, de la volonté. Gestes, paroles mécaniques.
rII./r n. f.
d1./d Partie de la physique ayant pour objet l'étude des mouvements des corps, leurs relations et les forces qui les produisent.
|| ASTRO Mécanique céleste, qui étudie le mouvement des astres.
d2./d Science de la construction et du fonctionnement des machines.
d3./d Ensemble de pièces destinées à produire ou à transmettre un mouvement. La mécanique d'une montre.
|| Machine. Une belle mécanique.
d4./d Fig. Ensemble complexe d'éléments qui concourent à une action, à un résultat. La mécanique diplomatique.
Encycl. Phys. - La mécanique comprend deux parties essentielles: la cinématique, qui a pour objet la description des mouvements des points matériels en fonction du temps, sans se préoccuper des causes de ces mouvements; la dynamique, qui étudie les relations entre les mouvements et leurs causes, qui sont les forces. La cinématique et la dynamique sont complétées par la cinétique, qui considère la masse d'un corps en mouvement comme un nombre constant, et par la statique, qui étudie les conditions d'équilibre des corps. La mécanique newtonienne, ou classique, repose sur l'existence de repères, dits galiléens, dans lesquels s'applique la relation F = m a: l'accélération a, communiquée à un corps de masse m sous l'action d'une force F, est proportionnelle à cette force; elle a le même sens et la même direction que celle-ci. La mécanique relativiste (V. relativité) est fondée sur le caractère relatif du temps lorsque les vitesses approchent celle de la lumière (en physique des particules, notam.). Le mouvement contracte les longueurs et dilate les durées, la vitesse de la lumière restant constante quel que soit le repère utilisé. La mécanique quantique et la mécanique ondulatoire sont nées de la théorie des quanta (V. quantum) de Planck. L'idée centrale de la mécanique quantique est que l'énergie cinétique et le moment cinétique (moment de la quantité de mouvement) ne peuvent varier que par sauts et non de façon continue. La mécanique ondulatoire, introduite par L. de Broglie en 1924, postule qu'à toute particule correspond une onde. La mécanique statistique étudie le comportement d'un ensemble de particules.

⇒MÉCANIQUE, adj. et subst. fém.
I.Adjectif
A. — 1. PHYS. Qui concerne les lois du mouvement et de l'équilibre. Fonctionnement, mouvement, phénomène mécanique. Il fait plus froid sur le sommet du Mont Blanc qu'à son pied. Je vous renvoie d'ailleurs à la théorie mécanique de la chaleur de Helmotz et de Schiaparelli (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Homme de mars, 1889, p.1182). Les savants, qui venaient de fonder la thermodynamique, (...) comparaient le travail mécanique fourni par la machine à celui qu'eût pu théoriquement produire le combustible (P. ROUSSEAU, Hist. techn. inv., 1967, p.351):
1. Les enduits et les peintures (...) sont appelés à être dissous, enlevés, altérés ou détruits par l'action de l'eau de mer ou par des actions mécaniques telles que les frottements, les chocs, etc...
BOURDE, Trav. publ., 1929, p.216.
Énergie mécanique. ,,Somme de l'énergie potentielle et de l'énergie cinétique d'un système`` (DUVAL 1959). Un corps possède de l'énergie mécanique s'il peut produire du travail (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.108):
2. Grâce à l'oxygène, à l'hydrogène et au carbone qu'elles reçoivent des sucres et des graisses, les cellules vivantes sont pourvues de l'énergie mécanique nécessaire au maintien de leur structure et à leurs mouvements...
CARREL, L'Homme, 1935, p.93.
Propriété mécanique (d'une substance). Propriété physique telle que la viscosité, les coefficients d'élasticité, le frottement interne, la ductibilité, la malléabilité (d'apr. DUVAL 1959). L'un des caractères fondamentaux d'une pierre précieuse est de se conserver sans altération, ce qui implique certaines propriétés mécaniques dont la plus importante est la dureté ou résistance offerte par un corps à l'égratignure ou l'abrasion (METTA, Pierres préc., 1960, p.37).
Sciences mécaniques. [En tant que discipline] Les constructions logiques par lesquelles les mathématiciens avaient l'unique souci de faire progresser leur science (...) ont permis de réaliser des progrès inattendus dans les sciences physiques et mécaniques (E. BOREL, Paradoxes infini, 1946, p.9).
2. PHILOS. ,,Dans le cartésianisme, ce qui s'explique par les seules notions d'étendue et de mouvement`` (LAL. 1968). Ces chimères cédèrent peu à peu à la philosophie mécanique de Descartes (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p.179).
B. —Qui a rapport à l'étude des machines, de leur construction, de leur fonctionnement.
1. Au plur., vieilli. Arts mécaniques. V. art III A 1. Les Persans disent aux Européens: «Vous avez, vous autres, des horlogers, des mécaniciens, des ouvriers dans les arts mécaniques supérieurs aux nôtres (...)» (GONCOURT, Journal, 1887, p.702).
2. Qui est produit, exécuté, actionné par une machine, un mécanisme.
a) Relatif à un mécanisme, qui relève de l'utilisation de machines. Industries mécaniques. Aussi le procédé pédestre tomba-t-il en défaveur au bout de quelques mois, abandonné au profit de moyens mécaniques comme le vélo, le chemin de fer et la voiture (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.225). Un déréglage ou un incident mécanique peut amener une baisse de rendement ou même un arrêt total du moteur (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p.341). La classe ouvrière sera-t-elle victime ou bénéficiaire du progrès mécanique en cours? (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.93).
b) [En parlant d'opérations, de leurs résultats] Fabrication, installation mécanique:
3. ... on raconte même que les premiers métiers furent brisés par les ouvriers lyonnais sous prétexte que la substitution du travail mécanique au travail à la main serait une ruine pour les habitants de la contrée.
D'ALLEMAGNE, Hist. jouets, 1902, p.226.
Construction(s) mécanique(s). Construction(s) qui concerne(nt) les équipements lourds. Usine de construction mécanique. Taylor prenait en main une usine de construction mécanique prête à sombrer et la renflouait (WILBOIS, Comment fonct. entr., 1941, p.42).
MUS. Musique mécanique. ,,Art de reproduire mécaniquement l'exécution du musicien sur son instrument`` (Mus. 1976). Le domaine passionnant de ces premiers instruments de musique mécanique a encore été fort peu défriché jusqu'ici (BASSERMANN-JORDAN, Montres, horl. et pend., 1964, p.215).
c) [En parlant d'objets, de produits finis] Qui est fabriqué à la machine. La tuile mécanique, de pose facile et rapide (MENON, LECOTTÉ, Vill. de Fr., t.1, 1954, p.35). Au milieu du XIXe siècle, la dentelle mécanique a commencé à rivaliser avec la dentelle faite à la main (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p.94).
3. Qui est mû par un mécanisme, qui relève de la catégorie des machines. Escalier, faneuse, fauteuil, graisseur, hachoir, pelle, presse, rasoir, scie mécanique. La balayeuse mécanique nettoie imparfaitement si elle est réglée pour un travail trop léger (BOURDE, Trav. publ., 1929, p.146). On se sert aussi parfois d'agitateurs mécaniques du genre mixer (CAILLÈRE, HÉNIN, Minér. argiles, 1963, p.68).
[En parlant de jouets mus par un mécanisme à ressort, p. oppos. aux jouets électriques] Cheval, train mécanique. M. Rambaud s'occupait gravement à raccommoder un joujou, une poupée mécanique parlant et marchant (ZOLA, Page amour, 1878, p.964). Un jouet mécanique que j'avais vu dans la vitrine d'un bazar et qui me faisait envie (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.217).
MUS. Piano mécanique. Piano ,,dans lequel un cylindre goupillé actionne des marteaux frappant sur les cordes`` (Mus. 1976). Sa spécialité est de quêter des sous pour faire tourner le piano mécanique (MARTIN DU G., Vieille Fr., 1933, p.1071).
SPORTS (ski). Remontée mécanique. Dispositif servant à faire remonter les skieurs vers les sommets des pentes. Les engins de remontée mécanique d'une station de sports d'hiver sont financés sur les crédits touristiques (JOCARD, Tour. action État, 1966, p.194).
TECHN. MILIT. Force mécanique. Force militaire constituée d'engins blindés. La foudroyante surprise infligée par la force mécanique allemande à notre système militaire (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.499).
C. —Qui se fait sans l'aide de la réflexion ou de la volonté et rappelle ainsi le fonctionnement d'une machine. Synon. automatique, machinal. Je suis dans un compartiment britannique et je vois au même moment, mes sept Anglais remonter leurs montres. C'est fait d'une manière si automatique, si mécanique, que cela me fait presque peur et que je me sauve dans un autre compartiment (GONCOURT, Journal, 1874, p.986):
4. J'éprouve ce soir un sentiment si curieux et insistant d'absence que je sens qu'il me serait impossible de rien faire de façon autre que mécanique, et c'est pourquoi j'interromps tout sur-le-champ afin de clarifier, comme à l'ordinaire, à l'aide du journal.
DU BOS, Journal, 1927, p.365.
[En parlant de gestes, d'attitudes] Avancer d'un pas mécanique. Duveyrier levait les pieds dans un mouvement mécanique de somnambule (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p.193). Elle se leva et marchant avec des gestes mécaniques de somnambule, elle gagna la porte de sa chambre (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p.271).
II.Subst. fém.
A.PHYS., MATH. Étude des états d'équilibre et des mouvements des systèmes matériels soumis à des forces. Lois, principes de la mécanique; mécanique appliquée, expérimentale, théorique. La mécanique a pour but d'appliquer les lois du mouvement ou de les neutraliser (BALZAC, Peau chagr., 1831, p.236). Ils [les physiciens] s'obstinaient à ramener à des problèmes de mécanique tous les phénomènes physiques (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p.98):
5. ... toute science complexe a besoin «pour s'expliquer» des sciences «moins complexes»; la géométrie a besoin de l'arithmétique; la mécanique a besoin des mathématiques...
MARIN, Ét. ethn., 1954, p.43.
1. [Considérée dans ses différents courants]
Mécanique ancienne, classique; mécanique galiléenne; mécanique rationnelle. On a tenté de faire appel à la mécanique statistique jointe à la théorie électromagnétique de l'émission et de l'absorption du rayonnement (L. DE BROGLIE, Théorie quanta, 1959, p.83). Les promoteurs de la mécanique classique (...), et les créateurs de la mécanique analytique (...) ont été (...) préoccupés de développer toutes les conséquences mathématiques des principes posés pour l'analyse dynamique du mouvement (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.103).
Mécanique newtonienne. Système de mécanique fondé sur les lois dynamiques de Newton. La mécanique newtonienne commence à rencontrer des sceptiques (H. POINCARÉ, Mécan. nouv., 1909, p.1).
Mécanique moderne; mécanique relativiste. L'extension du principe de relativité aux phénomènes lumineux exige que les lois de la mécanique nouvelle, pour y satisfaire, soient invariantes par rapport à la transformation de Lorentz-Einstein (F. PERRIN, Dyn. relativ., 1932, p.3).
Mécanique ondulatoire. ,,Développement de la théorie des quanta amorcé par les travaux de L. de BROGLIE`` (UV.-CHAPMAN 1956). L'onde de la mécanique ondulatoire n'est plus aucunement une réalité: elle n'est plus qu'une solution d'une équation aux dérivées partielles du type classique de l'équation des ondes (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.142).
Mécanique quantique. Étude du comportement de la matière et du rayonnement à une échelle très fine, microscopique. La mécanique quantique joue un rôle fondamental pour la description et la compréhension des phénomènes naturels. En effet, dès que ces derniers se produisent à une échelle très fine (échelle atomique ou subatomique), ils ne sont explicables que dans le cadre de la physique quantique (COHEN-TANNOUDJI, Mécanique quantique, Paris, Hermann, 1977, p.9).
2. [Considérée dans ses diverses spécialités]
Mécanique physique; mécanique des milieux continus; mécanique (des lois dynamiques) du vol; mécanique atmosphérique. Pour l'explication des phénomènes de la nature vivante, il faut tenir compte des propriétés fondamentales de la matière; il faut savoir appliquer la mécanique des solides et celle des fluides (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.194). L'étude du mouvement des liquides et des gaz constitue la mécanique des fluides. Les phénomènes envisagés en mécanique des fluides ayant un caractère macroscopique, un fluide y sera assimilé à un milieu continu (L. LANDAU, E. LIFSCHITZ, Mécanique des fluides, Moscou, 1971, p.9).
Mécanique des sols. Étude de la résistance des sols, de leur porosité, de leur perméabilité, en vue, notamment, de leur utilisation comme fondations d'édifices ou de barrages (d'apr. PLAIS.-CAILL. 1958). Parmi les dix-neuf options offertes en troisième année [à l'École Centrale], huit intéressent l'objet de ce rapport (génie mécanique, mécanique de l'énergie, thermique, océan, air-espace, génie chimique, mécanique des sols, constructions civiles) (Les Sc. mécan. et l'avenir industr. de la Fr., Rapport au Président de la République, La Docum. fr., 1980, p.136).
ASTRON. Mécanique céleste. Étude du mouvement des corps célestes sous l'action de la gravitation universelle (d'apr. Astron. (CILF) 1980). V. astronomie ex. 3.
MÉTALL. Mécanique de la rupture. Étude des phénomènes de fracture des matériaux. La mécanique de la rupture permet aussi de prédéterminer l'accroissement d'une fissure de fatigue (Constr. métall. 1975).
B. —Conception, développement et réalisation des machines; étude de leur fonctionnement. Mécanique industrielle; les progrès de la mécanique. L'aîné s'est passionné pour la mécanique et a gâché un argent fou en inventions extraordinaires (ZOLA, Cap. Burle, 1883, p.75). Un petit atelier de mécanique (...) actionné par une machine à vapeur de 20 chevaux (SOULIER, Gdes applic. électr., 1916, p.128).
C. — 1. Combinaison de pièces ou d'organes destinés à produire, à transmettre un mouvement. Un tas de petites mécaniques pour fermer et ouvrir ses persiennes de l'intérieur (GONCOURT, Journal, 1856, p.291). Je tirai ma montre (...). J'écoutai le tic-tac léger de la petite mécanique (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Nuit, 1887, p.1142). On se sert du métier à tulle (...) muni d'une mécanique Jacquard (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p.99).
MUS. [Dans les instruments à clavier] Ensemble des éléments qui transmettent l'impulsion des doigts au corps sonore (d'apr. Mus. 1976).
En partic., vieilli. ,,Mécanisme qui sert de frein à une voiture à cheval. Serrer la mécanique`` (Ac. 1935).
P. anal., arg., vieilli. Charriage, saut à la mécanique. ,,Genre d'agression où l'assaillant saisit la victime à la gorge, par derrière, tandis qu'un complice la dévalise`` (ESN. 1966). V. charriage D.
Charrieurs à la mécanique. Auteurs de ce genre d'agression. V. charrieur C 1.
2. P. méton. La machine dans son ensemble. La semaine prochaine, je m'installe chez nous, tout en haut, dans les greniers, et je fais fabriquer mystérieusement ma première mécanique, moi-même, sous mes yeux. Il faut que dans trois mois les brevets soient pris et que l'imprimeuse fonctionne (A. DAUDET, Fromont jeune, 1874, p.167). Des chouettes petites mécaniques à ressort que j'ai achetées la dernière fois à New-York pour les garçons (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.250):
6. ... une grande mécanique compliquée (...) distribuait les rations automatiquement, les pesait et les jaugeait au demi-gramme près. Avant que Donadieu eût imaginé sa mécanique, Leuil se servait en guise de mesure d'une boîte de conserve...
VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p.112.
En partic., arg. Guillotine. Y a-t-il des morts de leur façon [= des guillotinés] qui soient venus les remercier et leur dire: (...) La mécanique est bonne (HUGO, Dern. jour condamné, 1829, p.130).
3. Au fig. Combinaison d'éléments, de forces qui concourent à une action, un résultat. Quand mon roman sera fini, dans un an, je t'apporterai mon manuscrit complet par curiosité. Tu verras par quelle mécanique compliquée j'arrive à faire une phrase (FLAUB., Corresp., 1852, p.391). Les livres significatifs d'aujourd'hui, au lieu de s'intéresser aux nuances du coeur et aux vérités de l'amour, ne se passionnent que pour les juges, les procès et la mécanique des accusations (CAMUS, Actuelles I, 1948, p.260).
P. anal. [En parlant de facultés hum.] Mécanique de l'esprit. La puissance des partis constitués compte seule aujourd'hui, et leur démagogie fausse les idées, en fait des «idéologies», anéantit l'esprit critique, met en oeuvre la seule mécanique de l'enthousiasme (GUÉHENNO, Journal «Révol.», 1938, p.155).
Absol. L'ensemble des organes du corps humain dans leur bon fonctionnement. Tu n'es pas malade? — (...) à la condition de rester ici, un mois ou deux, très paisible, sans bouger, ni monter, ni marcher, la mécanique un instant déréglée se remettra d'elle-même (ESTAUNIÉ, Sil. camp., 1925, p.57). La mécanique se détraque de plus en plus vite. Pas possible que les facultés mentales, elles aussi... Sans doute, assez diminué déjà pour n'en pas avoir conscience (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.1005).
Loc. pop. et fam.
Remonter la mécanique. ,,Rassembler toute son énergie`` (ESN. 1966).
En partic. Rouler des, les mécaniques. Rouler des, les épaules et, p. ext., avoir une attitude prétentieuse, chercher à en imposer. Je me suis éveillé dans le fauteuil, une couverture sur les endosses, et je pouvais réellement pas prétendre rouler les mécaniques (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p.79). Quand il en avait un coup dans l'aile, Totor de Montreuil roulait des mécaniques dans les bals (LE BRETON 1960). Rouleur de mécanique. Personne prétentieuse, qui roule des épaules. Je commençais à les prendre en horreur, ces rouleurs de mécanique, avec leur prétention à la grande vedette (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p.19).
REM. 1. Méca, subst. fém., arg. des étudiants. ,,Mécanique`` (ESN. 1966). 2. Mécaniquerie, subst. fém., hapax. J'étais dans la force de l'âge, j'avais presque blanchi dans ce que M. Pelat (...) appelait la mécaniquerie (...). Certaines nuits (...) les mécaniques causent entre elles (...) elles parlent toujours des hommes, de leurs maîtres. — Moi, dit la grosse voiture noire, moi je le hais (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.218).
Prononc. et Orth.: [mekanik]. Ac. 1694 et 1718: mechanique; 1740: mécha-; dep. 1762: -ca-. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1268 mestier mecanique «servile, comportant l'usage d'instruments et l'action de la main» (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, I, 4, 6); ca 1374 les ars mecaniques (ORESME, Yconomique, éd. A. Douglas Menut, 808); 2. XIIIe s. subst. masc. «ouvrier manuel, artisan» (Apocalypse, 1003 ds T.-L.); 1382 adj. «qui fait un travail manuel» (JUV. DES URSINS, Charles VI ds GDF.). B. 1. a) 1559 subst. fém. «partie des mathématiques qui a pour objet la connaissance des lois du mouvement et la théorie de l'action des machines» (AMYOT, Vies des hommes illustres, t.1, f°211 r°); b) 1749 mécanique rationnelle (BUFFON, Hist. nat., t.1, p.60); 1788 La Mécanique analytique [titre] (LAGRANGE); 1749 mécanique céleste (BUFFON, Hist. nat., De la formation des planètes, t.1, p.130); c) 1690 subst. fém. «système des pièces et des mouvements constituant une machine, structure de celle-ci» (FUR.); 1690 «système structurel des processus naturels, dans un corps vivant» (FUR.); 1727 «structures, rouages d'une administration assurant sa force» (BOULAINVILLIERS, Mémoires, VI, II, p.112 ds BRUNOT t.6, p.94); 2. a) XVIIe-XVIIIe s. pièces de mécanique «pièces mises en mouvement à l'aide d'un mécanisme» (Mercure ds HAVARD); b) 1791 subst. fém. «toute espèce de machine» (MOLARD, Descr. Mach. et proc., t.1, p.186 ds BRUNOT t.9, p.1206, note 10); 3. a) 1680 adj. «relatif aux lois qui régissent les mouvements des corps» (RICH.); 1686 philosophie mécanique (FONTENELLE, Entretiens sur la pluralité des mondes, 1er soir, p; 25); 1704 courbes mécaniques «courbes qui ne peuvent être exprimées par des équations algébriques» (Hist. de l'Ac. des sc., p.115); b) 1786 adj. «dont le mouvement est produit par un agencement artificiel, non par un processus chimique ou biologique» (Annonces, affiches et avis divers du 21 oct. ds HAVARD); c) 1762 «machinal, sans l'aide de la réflexion» (ROUSSEAU, Émile, I, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, p.280). Empr. au lat. mechanicus, mechanica, gr. , , (sous-entendu «art»), de , v. machine. En a. fr. et m. fr. le mot sert à désigner une classe de travailleurs (A). La Renaissance le réemprunte dans l'accept. sc. du gr. «l'art de construire une machine». Au XVIIIe s. le mot est souvent employé au sens de «mécanisme» et, sous l'influence du développement des techniques industrielles, au sens de «machine considérée dans son fonctionnement» (B). FEW t.6, 1, p.569a et b, BL.-W.5 Fréq. abs. littér.: 2383. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1903, b) 2953; XXe s.: a) 2954, b) 5151. Bbg. GEMMINGEN Arbeit 1973, p.8, 9, 14, 24, 33, 35. — GOHIN 1903, p.297, 355. — QUEM. DDL t.10, 17; 23 (s.v. méca ra).

mécanique [mekanik] adj. et n. f.
ÉTYM. 1265, adj.; lat. mechanicus, grec mêkhanikos, de mêkhanê « machine »; n. f. (1559), lat. impérial mechanica.
———
I Adj.
1 (V. 1370). Qui est exécuté par un mécanisme, une machine; qui utilise des mécanismes, des machines. || Procédés mécaniques (→ Gravure, cit. 2; illustration, cit. 10). || Agencement (cit. 4) mécanique. || Transformer une matière première par des procédés mécaniques. || Rendre mécanique une opération. Mécaniser.Imprim. || Composition mécanique.Emploi de dispositifs mécaniques pour traiter les opérations logiques. Mécanographie. Agric. || Battage (cit. 1) mécanique.Industrie mécanique. || Tissage mécanique. || Équipement (cit. 6) mécanique.Tuile mécanique.
1 (…) la production mécanique permettant d'atteindre des couches de consommateurs plus nombreuses, l'entreprise qui s'est mécanisée s'étend.
Pirou et Byé, Traité d'économie politique, t. I, p. 43.
Didact. (sports). || Sports mécaniques.
Qui est mû par un mécanisme. || Engins (cit. 3) mécaniques. || Escalier mécanique. || Machine à calculer mécanique.Anciennt. || Orgue mécanique (→ Fox-trot, cit.; hennissement, cit. 3). || Piano mécanique. || Faucheuse, lit mécanique. || Rasoir mécanique (→ Lame, cit. 5).Jouets mécaniques : cheval, poupée, train mécanique.
2 Qui évoque le fonctionnement d'une machine (par oppos. à réfléchi, intelligent). || Acte, geste mécanique (→ Fléau, cit. 1; grattage, cit.). Automatique, machinal; irréfléchi, réflexe. || Mouvements convulsifs, saccadés et mécaniques.
2 Une tâche habituelle, avec ses mouvements mécaniques, est très proche de la rêverie (…)
J. Chardonne, l'Amour du prochain, p. 70.
3 Vx. (Loc.). || Les arts (cit. 64) mécaniques (→ Artisan, cit. 9 et 10).
3 Il n'y a point d'art si mécanique ni de si vile condition où les avantages ne soient plus sûrs (que dans la carrière des sciences et des lettres).
La Bruyère, les Caractères, XII, 17.
4 Qui concerne le mouvement et ses propriétés; qui est l'objet de la mécanique (→ ci-dessous, II.). || Lois mécaniques. || Problème mécanique (→ Indétermination, cit. 3).
4 (…) le mathématicien, pour la commodité de ses déductions, considère un petit nombre d'éléments mécaniques : forces, poids, masses, etc., en faisant abstraction de tout le reste de l'univers (…)
Émile Borel, Évolution de la mécanique, I, I, 4.
Par ext. (fam.). || Ennuis mécaniques, de moteur. Panne.
5 Qui consiste en mouvements, est produit par un mouvement. || Énergie mécanique et énergie thermique (thermodynamique), et électricité (→ Électricité, cit. 6) produite. || Érosion (cit. 1) provoquée par des agents mécaniques (→ Intensif, cit. 1). || Réactions mécaniques de la matière vivante (→ Contractile, cit.). || Phénomènes mécaniques de la digestion (→ Assimilable, cit. 1).Pierre gravée par un moyen mécanique (par oppos. à chimique, électrique…).
6 Philos. Qui peut être expliqué par les notions utilisées en mécanique (→ ci-dessous, II.). || Phénomène mécanique, réduit à ses aspects mécaniques.Didact. Qui utilise les notions dont fait usage la mécanique. || Explication, théorie mécanique de l'univers. Mécanisme.
5 (…) la philosophie est devenue bien mécanique ? — Si mécanique, répondis-je, que je crains qu'on en ait bientôt honte. On veut que l'univers ne soit en grand que ce qu'une montre est en petit, et que tout s'y conduise par des mouvements réglés, qui dépendent de l'arrangement des parties.
Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des mondes, 1er soir.
———
II N. f. (1559).
1 Didact. Science qui a pour objet l'étude du mouvement et de l'équilibre des corps, ainsi que la théorie des machines. Machine.
6 La Mécanique est, en effet, une véritable science et, non pas seulement une branche d'une science plus vaste (…) C'est au progrès de la mécanique que nous devons la plus grande partie des innombrables machines grâce auxquelles s'est développée la civilisation et transformée notre vie matérielle (…) si une telle explication (de l'Univers) doit être trouvée un jour, elle le sera grâce à des branches nouvelles de la science, telles que la mécanique ondulatoire, issues à la fois de la mécanique, de la physique et du calcul des probabilités.
Émile Borel, Évolution de la mécanique, Préface.
Mécanique rationnelle, ou, ellipt., mécanique : mécanique théorique (considérée comme une partie des mathématiques). || Branches de la mécanique. Cinématique, dynamique, statique. || Formules (cit. 8), lois, principes de la mécanique. || Mécanique et géométrie (cit. 3 et 7). || Notions fondamentales de la mécanique. Accélération, force, masse, mouvement, vitesse. || Termes de mécanique. Action, cinétique, composition (des forces), couple, déplacement, énergie, équilibre, frottement, gyroscopique, inertie, moment, pesanteur, point (matériel), potentiel (n. et adj.), pression, réaction, résultante, rotation, traction…Mécanique (rationnelle) classique, fondée par Galilée, développée par Descartes, Newton… || Mécanique relativiste, quantique, ondulatoire.Aspects de la mécanique : mécanique du point matériel, du solide, des milieux continus. || Mécanique analytique : partie de la mécanique utilisant des développements mathématiques issus des équations de Lagrange. || Mécanique statistique, étudiant une collection de mouvements possibles (mouvements aléatoires).
7 (…) la mathématique concrète, qui se compose, d'une part, de la géométrie générale, d'une autre part, de la mécanique rationnelle.
A. Comte, Cours de philosophie positive, IIe leçon, III.
Mécanique appliquée. || Mécanique céleste. Astronomie; astrodynamique. || Mécanique des fluides, ou hydraulique. Hydrodynamique, hydrostatique. || Mécanique et énergie thermique. Thermodynamique. || Mécanique du vol. aussi Astronautique, balistique. || Mécanique des sols, des roches, étude de leur comportement physique et mécanique. Géotechnique. || Mécanique des êtres vivants. Biomécanique. || Ingénieur spécialiste de la mécanique. Mécanicien.
8 (…) Galilée, qui prend décidément pied sur la terre promise en traitant par une méthode expérimentale les problèmes de la mécanique terrestre comme de la mécanique céleste.
Léon Brunschvicg, Descartes, p. 8.
Unités de mesure utilisées en mécanique (dyne, erg…).
Instruments et appareils utilisés en mécanique. Compteur, dynamomètre, manomètre, tachymètre…
2 Cour. Science de la construction et du fonctionnement des machines ( Machine). || Termes de mécanique (pièces) : arbre, bielle, cardan, chaise, chapeau, clé, collet, couteau, crémaillère, électromoteur, excentrique, glissière, guide, joint, mécanisme, modérateur, moteur, propulseur, transmission, tympan.
tableau Noms de sciences et d'activités à caractère scientifique.
3 (XVIIe). Cour. || Une mécanique : un assemblage, une combinaison de pièces destinés à produire, transmettre ou transformer un mouvement. || La mécanique d'une horloge, d'une montre.
Absolt. Mécanisme; machine. || Une mécanique (→ Automatiquement, cit.; effort, cit. 7; hélicoptère, cit. 2). || Mécanique compliquée (→ Jambe, cit. 26). || Rouages d'une mécanique (→ Centre, cit. 9; guide, cit. 3).Dentelle (faite) à la mécanique.
9 Que penserons-nous d'une mécanique de bois et de métal qui non seulement peut computer les tables astronomiques et nautiques (…) mais encore confirmer la certitude mathématique de ses opérations (…) ?
Baudelaire, Trad. E. Poe, Histoires grotesques…, « Joueur d'échecs… »
Fam. Mécanisme simple.
9.1 Heureusement, nous avions franchi le col, et la route descendait sur Aubagne. Le voisin desserra son frein, qu'on appelait la mécanique, et fouetta le petit cheval, qui n'eut qu'à se laisser emporter par le poids de l'équipage.
M. Pagnol, la Gloire de mon père, t. I, p. 34.
Par métaphore. (D'un corps vivant). || Je ne me sens pas bien, la mécanique est fatiguée.
10 Ce petit arrêt me fut quand même salutaire. Il faut si peu de chose pour me rendre heureux. Le grave est qu'il en faut encore moins pour me détraquer. Ah ! pauvre mécanique !
G. Duhamel, Salavin, I, II.
Loc. fam. Remonter la mécanique : rassembler toute son énergie. — ☑ Pop. Rouler les mécaniques, les épaules ( Rouler, I., 5.).Rouleur de mécaniques : celui qui roule des épaules.
10.1 Je commençais à les prendre en horreur, ces rouleurs de mécanique (sic), avec leur prétention à la grande vedette (…)
Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 16.
4 Le fonctionnement de la machine.Par métaphore. || La mécanique du corps (cit. 16) humain.Fig. || La mécanique de l'âme (→ Dérégler, cit. 2), des passions, de la politique.
11 Cet homme m'inquiète ! il me paraît mieux posséder la mécanique de l'amour que l'amour de la mécanique.
Balzac, les Ressources de Quinola, I, 17.
DÉR. Mécanicien, mécaniquement.
COMP. Biomécanique, télémécanique. — (Du même rad.) Mécaniser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mécanique — 1. (mé ka ni k ) adj. 1°   Qui a rapport aux machines. Moyens mécaniques. 2°   Par extension, qui s opère par la main, par le corps, comme par une sorte de machine. Arts mécaniques, arts qui ne demandent que l office du corps, de la main, pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Mecanique — Mécanique Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • mécanique — MÉCANIQUE: Partie inférieure des mathématiques …   Dictionnaire des idées reçues

  • Mécanique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Mécanique », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Mécanique », sur le …   Wikipédia en Français

  • MÉCANIQUE — adj. des deux genres Qui a rapport aux machines, aux mécanismes. Moyens mécaniques. Par extension, il signifie Qui est machinal, rendu familier par l’habitude. Mouvements mécaniques. Il travaille, il agit d’une façon toute mécanique. Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • MÉCANIQUE — s. f. La partie des mathématiques qui a pour objet la connaissance et l application des lois du mouvement, de celles de l équilibre, des forces mouvantes, etc. Mécanique spéculative, pratique, analytique. Les lois, les principes de la mécanique.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MÉCANIQUE — adj.des deux genres Il se dit Des arts qui ont principalement besoin du travail de la main. On divise les arts en Arts libéraux et en Arts mécaniques. La menuiserie, la serrurerie, sont des arts mécaniques .  Il signifie aussi, Qui a rapport à la …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • mécanique — ● n. f. ►SYSTM La mécanique d un périphérique est son cœur. La mécanique d un four à micro ondes serait par exemple son magnétron. Ce terme est utilisé pour les scanners ou les imprimantes laser. Le terme équivalent pour le logiciel est moteur …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • mécanique — mechanika statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. mechanics vok. Mechanik, f rus. механика, f pranc. mécanique, f …   Fizikos terminų žodynas

  • mécanique — adj. mékaniko, a, e (Albanais). nf. (science) ; machine : MÉKANIKA (Albanais, Chambéry, Giettaz, Montendry) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.